Champions, mes amours

Savez-vous qui est champion olympique de concours complet ? Champion du monde de parachutisme, champion de France de gymnastique, champion d’Europe d’escrime ?

Non ?… Quelle injustice.

Nombre de ces athlètes de très haut niveau ont pourtant grandi dans nos clubs orléanais. Mais les projecteurs sont braqués sur la planète foot. Alors JAD veut jouer son rôle de « petit colibri », avec cette galerie de jolis portraits.

Avec une seconde étoile, « l’effet coupe du monde » a bien eu lieu avec la recrudescence des inscriptions d’enfants dans les clubs de France.

Ils s’identifient à leurs idoles, veulent leur ressembler et devenir à leur tour les meilleurs.

C’est l’un des effets vertueux du sport de haut niveau, toutes disciplines confondues. Gym, boxe, voltige aérienne, cyclisme ou athlétisme, les champions sont des dieux que l’on admire.

On les aime et on aime pratiquer avec eux. Quoi de plus enthousiasmant que d’être « coaché » par un champion ? C’est d’ailleurs ce qui leur est demandé ; se souvenir qu’ils ont grandi quelque part, qu’ils ont été accompagnés, poussés et encouragés, par des bénévoles qui ont cru en eux.

Les champions ont souvent cette reconnaissance. Alors qu’ils travaillent dur pour se maintenir au plus haut niveau, parfois dans des centres nationaux, ils prennent le temps de rentrer et de participer aux entrainements des plus jeunes.

L’effet est exponentiel. Les médaillés agissent comme autant d’aimants pour les clubs, autant de bannières pour les territoires.

Alors oui, champions, on vous aime.

Stéphane de Laage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *