En janvier et février, je suis over booké !

   

Janvier, février. Deux mois de froid et de neige, voire d’hibernation pour les grincheux. Mais deux mois de réjouissance pour les plus optimistes. Que d’occasions en ce début d’année :

Le 1er janvier se fête partout dans le monde. Passons donc sur les bonnes résolutions que l’on ne tiendra pas, comme la salle de sport le régime. Passons sur les cartes de vœux, de plus en plus rares dans la boite aux lettres au bénéfice des sms minimalistes et des cartes virtuelles envoyés par paquets de dix. De toutes façons, je n’ai pas le temps, je suis débordé:

– 6 janvier, penser à la galette des rois;

– 12 janvier, nouvel an Amazigh, celui des Berbères.« Assegas ameggaz i Imazigehn sumata », en berbère dans le texte : « Santé, joie et sérénité pour l’année Amazigh; »

– Le 16 janvier, avec mes amis chinois, on fête l’année du chien. Quinze jours de festivités et de visite en famille : épuisant…

– Le 21 janvier sera la journée du câlin, le « Hug Day ». Une belle idée du révérend Kevin Zaborney du Michigan, pour combattre, disait-il en 1986, la déprime qui ne manque pas de suivre les jours de réjouissances et le retour à la routine ;

– 30 janvier, ne pas oublier « Tou Bichvat », le « Nouvel an des arbres ». La fête juive qui célèbre en Israël la fin de l’hiver et le renouveau de la nature ;

– La Chandeleur le 2 février, fête à l’origine païenne, avant d’être le jour chrétien de la présentation de Jésus au Temple;

– Enfin le 13 février, Mardi gras er carnaval, ça recommence…

– 14 février, la Saint Valentin, fête de l’amour depuis l’époque médiévale ;

– 28 février, confection de pâtisseries pour la fête juive de Pourim.

Et ouf… le 25 mars, sera la journée de la procrastination, sans doute ma préférée !

Stéphane de Laage

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *