Le photographe anglais Lee Jeffries expose au Centre Charles Péguy

Du 7 juillet au 15 septembre, l’exposition du photographe anglais accoste au Centre Charles Péguy d’Orléans. L’exposition présente une série de portraits  en noir et blanc de sans-abris que le photographe rencontre au gré de ses voyages. Projet qui prendra forme après une rencontre fortuite avec un sans-abri à la sortie d’un stade. Photographe sportif à l’époque, cette rencontre donnera un autre tournant à sa carrière.

Aujourd’hui, Lee Jeffries place les SDF au cœur de son art. Il déambule dans les rues des plus grandes villes du monde pour photographier ces visages qui ont tant d’émotions à partager. Tant d’histoires à raconter. Pour montrer au monde qu’un sans-abri n’est pas dépourvu d’humanité.

« Homeless » présente des visages de femmes, d’hommes et d’enfants. Des regards vifs, ni joyeux ni tristes. Des yeux d’où émanent une rare énergie, une rare vitalité. On n’a pas l’impression qu’ils ont posé pour l’objectif mais que l’instant a été choisi au hasard, sur le vif pour exprimer la beauté du moment. Comme des gardiens du temps, leurs regards semblent vouloir dévoiler un secret, un chemin vers quelque part.

Philanthrope dans l’âme, une partie de ses revenus est reversé à des associations d’aide humanitaire. Le centre Charles Péguy est à l’adresse 11 rue du Tabour et l’entrée est libre.

Photo prise sur le lieu de l’exposition au Centre Charles Peguy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *